Une des verrières de l'église de St Gervais à Paris
Une dalle de verre, un décor murale,
et une présentation de panneaux modernes



Le vitrail regagne ses lettres de noblesse dans l’art monumental. Or la crise économique arrête beaucoup d’initiatives. Mais c’est après la Seconde Guerre mondiale, que le service des Monuments historiques comprend l’avantage qu’il peut tirer de la protection de ce patrimoine, longtemps mal considéré. On pense alors que l’art du vitrail a enfin retrouvé une nouvelle jeunesse. La plupart des verriers demeurent cependant fidèles à la technique traditionnelle. Pourtant, des peintres commencent à s’intéresser au vitrail. Certains maîtres comme Chagall créent les décors d’édifice dans leur ensemble comme pour la cathédrale de Metz. Aujourd’hui, en France la création a tendances à se diversifier entre le vitrail peint figuratif et l’abstrait. D’autres artistes utilisent la dalle de verre, dont un exemple célèbre est celui que réalise Fernand Léger à Audincourt